Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Le Terrier ou la construction (85)

nouvelle traduction work in progress


Mais à vrai dire je ne suis pas à l’air libre, certes je ne me faufile plus à travers les galeries mais chasse en pleine forêt, sens dans mon corps des forces nouvelles pour lesquelles il n’y a pour ainsi dire pas de place dans le terrier, même pas sur la place forte, fût-elle dix fois plus grande, la nourriture aussi est bien meilleure dehors, la chasse certes plus difficile, le succès plus rare, mais le résultat est à tous égards d’une plus grande valeur, tout cela, je ne le nie pas et je sais le prendre en compte et en profiter, du moins aussi bien que n’importe qui, probablement même mieux, car je ne chasse pas comme un vagabond, par légèreté ou désespoir, mais selon un plan et dans le calme.


suite
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 16 juillet 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)