Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/oeuvreso/www/config/ecran_securite.php on line 283
Oeuvres Ouvertes : Les Géographes

Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Les Géographes

récit au long cours

1 - François Péron : "Je suis né le 22 août 1775 à Cérilly en Auvergne"

2 - François Péron : "Je retrouvai ma famille et faillis mourir de désespoir"

3 - François Péron : "J’avais fait tous ces efforts pour sortir de la pauvreté"

4 - François Péron : "Je dus batailler ferme pour avoir ma place à bord"

5 - Charles Pierre Claret de Fleurieu : "Le 11 août 1800, Forfait, Ministre de la Marine et des Colonies, m’écrivit"

6 - Charles Pierre Claret de Fleurieu : "Parti du Havre le 15 octobre 1800, j’atterrai deux semaines plus tard à Sainte Croix de l’île de Ténériffe"

7 - Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent : "La nécrobie ruficole sortit soudain du plancher"

8 - Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent : "J’avais seize ans à l’époque"

9 - Charles Pierre Claret de Fleurieu : "J’explorais ensuite la partie méridionale de la Nouvelle Hollande"

10 - André Michaux : "C’est après la mort de mon épouse en 1770 que je me mis à étudier la botanique auprès de Le Monnier et de Jussieu"

11 - Charles Pierre Claret de Fleurieu : "Tout en poursuivant mes lectures"

12 - Jacques Rémy Maingon : "C’est Baudin lui-même qui me prévint"

13 - Alexander von Humboldt : "J’avais vingt-neuf ans quand j’appris l’existence d’un projet de voyage aux Terres australes"

14 - Anselme Riedlé : "Je suis né en Allemagne l’année 1765"

15 - Antoine Guichenot : "Non, j’aurais dû dire non quand Riedlé est venu me voir pour me proposer de partir avec lui"

16 - Jean-Baptiste Leschenault de la Tour : "On parla de la mauvaise humeur du capitaine Baudin dès avant notre départ du Havre"

17 - Hyacinthe de Bougainville : "Je suis grossier, impertinent, mesquin, paresseux et hautain"

18 - Jérôme Bellefin : "Je n’ai jamais cru en L’Haridon"

19 - René Maugé : "En embarquant à bord du Géographe, je ne pouvais m’empêcher de penser à ma précédente expédition sous les ordres du capitaine Baudin"

20 - Nicolas Martin Petit : "Baudin nous engagea Lesueur et moi comme aide-canonniers de 4ème classe"

21 - Joseph Jauffret : "J’étais présent au banquet d’adieu offert en l’honneur de Baudin"

22- Charles Pierre Boullanger : "C’est Beaupré qui me parla de son ami Gicquel qui avait été nommé lieutenant de vaisseau du Géographe"

23 - Jacques Gérard Milbert : "La première fois que je vis Garnier au Havre"

24 - Louis Antoine de Bougainville : "Quelques jours avant le départ du Géographe et du Naturaliste, je fis ce rêve"

25 - Alexandre Le Bas de Sainte Croix : "J’avais été nommé second du capitaine Baudin à bord du Géographe"

26 - Frédéric Bissy : "Le 19 octobre 1800, j’étais sur le pont du Géographe quittant le port du Havre"

27 - A bord du Géographe (vidéo)

28 - Pierre-François Bernier : "Je passais les premiers jours de navigation sans sortir de ma cabine"

29 - Louis Depuch de Monbreton : "Baudin ne nous aimait pas, nous les hommes de science"

30 - Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent : "L’arrogance et la sévérité de Baudin nous avaient heurtés dès notre séjour au Havre"

31 - François Péron : "En mer, je n’eus pas la moindre observation d’histoire naturelle à faire"

32 - Pierre Louis Lebrun : "A Ténériffe, je n’éprouvai que du dégoût pour l’espèce humaine"

33 - Jacques Gérard Milbert : "Je n’ai jamais haï personne excepté toi !"

34 - Anselme Riedlé : "Katze, je l’ai appelé Katze dans ma langue"

35 - Anselme Riedlé : "Gicquel parle d’une lettre que Baudin a écrite au ministre, me dit Guichenot"

36 - Hyacinthe de Bougainville : "Au Havre, je fus irrité de me retrouver au milieu de scènes de fraternisation"

37 - Hyacinthe de Bougainville : "Avec Gicquel, on s’occupa de Milbert"

38 - Hyacinthe de Bougainville : "Je regardais Péron s’agiter depuis notre départ"

39 - Pierre-François Bernier : "A Ténériffe, je me remis un peu des semaines à souffrir du mal de mer"

40 - Pierre-François Bernier : "J’assistais chaque jour à des actes de sauvagerie répugnants"

41 - René Maugé : "Cela faisait déjà deux semaines que nos deux navires étaient encalminés en face des côtes africaines"

42 - Charles Pierre Boullanger : "Baudin apparaissait dès l’aube sur le pont"

43 - François Péron : "J’ai détesté Baudin dès notre première rencontre lors du banquet d’adieu"

44 - François Etienne L’Haridon : "Ce navire puait la mort"

45 - Pierre-François Bernier : "Souvent, de grandes pluies poussées par des vents violents s’abattaient sur notre navire"

46 - Jean Oleric Bensperg : "Riedlé pouvait de nouveau marcher"

47 - Jean Oleric Bensperg : "Toutes ces heures, tous ces jours où il n’y avait rien d’autre à faire que rester assis sur le pont"

48 - André Michaux : "Après s’être beaucoup plaint de l’agitation et du bruit qui régnaient sur le pont"

49 - Antoine Furcy Picquet : "J’avais ce goût de posséder les corps"

50 - Antoine Furcy Picquet : "Pour un enseigne de vaisseau comme moi, il était difficile d’assouvir ses désirs"

51 - Pierre Guillaume Gicquel des Touches : "Chaleur de plus en plus insoutenable"

52 - Charles Alexandre Lesueur : "Dès que Baudin avait recueilli quelques animaux pêchés par Maugé"

53 - André Guichenot : "Comme après son accident Riedlé était immobilisé"

54 - Alexandre Le Bas de Sainte Croix : "Le Naturaliste était beaucoup plus lent que le Géographe"


Suivre Les Géographes sur Twitter

© Laurent Margantin _ 17 décembre 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)