Éditions Œuvres ouvertes

08/08/15

...

Au début de la semaine, je lisais l’édition papier du Monde. On était entré dans une période où les grands journaux, au creux de l’été, proposent toutes sortes de séries. Je me souviens d’une très belle série dans le même journal, il y a de cela plusieurs années, consacrée aux cafés littéraires en Europe : c’était la série de l’été. Or, cette année, je constatai que près de la moitié du journal était composée d’articles disons culturels, aux titres évocateurs, poussant à la rêverie. Le journal ne traitait plus de l’actualité — était-ce parce qu’il n’y en avait plus, ce qui ne semble pas être le cas, ou plutôt que les journalistes avaient quitté Paris pour leurs lieux de villégiature ? —, mais de culture universelle, musique, paysages, tombes d’artistes célèbres, scènes historiques, un peu tout et n’importe quoi à vrai dire. La plupart des titres étaient enchanteurs, comme ceux de contes. Page après page, on pouvait se détendre, se relaxer de toute l’actualité tragique de l’année. C’était ça, la culture, un mois d’août ouvert aux contes de tous les pays et de tous les temps. Au même moment, je découvrais deux livres importants du philosophe italien Francesco Masci. Dans Superstitions, je lisais notamment : "Le sujet, dont la société moderne s’est débarrassée dès ses débuts, a été sauvé, en tant que sujet fictif, par la culture". J’ai eu envie de simplement recopier dans l’ordre chacun de ces titres enchanteurs. Exercice apparemment gratuit, mais pas tant que ça : en ressort comme un paysage de rêverie, celui de l’homme moderne qui, au milieu de toutes les contraintes qui sont les siennes et de toutes les règles auxquelles il doit obéir, se rassérène un peu, se repose du monde autour de lui, en accédant à d’autres images. Possible aussi que la littérature et l’art en général soient passés de ce côté-là : suites d’images simples mais évocatrices, séries de petites histoires qu’on lit vite puis qu’on jette, sans que rien qui fasse vraiment sens ne les englobe. Un peu comme des pots de fleurs aux fenêtres.
© Laurent Margantin _ 8 août 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)