Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (122)

nouvelle traduction work in progress


Certes, une telle décision serait une folie complète, engendrée seulement par une trop longue existence dans la vaine liberté, le terrier m’appartient encore, je n’ai qu’un pas à faire et je suis en sécurité.


Le Terrier ou la construction (123)
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 18 octobre 2015