Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (129)

nouvelle traduction work in progress


Alors que la difficulté de l’affaire continue à m’occuper, je perds beaucoup de mon angoisse, je n’évite plus l’entrée extérieure, rôder autour d’elle en décrivant des cercles devient mon occupation favorite, c’est presque comme si j’étais l’ennemi épiant l’occasion favorable pour faire irruption à l’intérieur.


Le Terrier ou la construction (130)
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 25 octobre 2015