Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (136)

nouvelle traduction work in progress


Celui en qui j’ai confiance quand je le regarde dans les yeux, puis-je lui faire confiance de la même façon quand je ne le vois pas et que la couche de mousse nous sépare ?



Phrase précédente Le Terrier ou la construction (135)
Phrase suivante Le Terrier ou la construction (137)
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 1er novembre 2015