Œuvres ouvertes

Kafkaweb (8)_Antoine Brea lit La Toupie

...

Le chantier Kafka sur Œuvres ouvertes a cinq ans,
des auteurs contemporains lisent un texte de leur choix.


Fréquentes scènes de rue chez Kafka : un homme marche vers la gare et demande son chemin à un policier, une nuit des hommes courent, "peut-être des somnambules", cinq amis sortent d’une maison et leur association devient spectacle pour les passants. Scènes nocturnes souvent, scènes observées depuis une fenêtre, ou bien en revenant du bureau, car Kafka est un piéton, rien de plus. De curieuses associations se produisent, scènes de rêve.

Les cahiers de l’écrivain sont pleins de ces brefs récits où il se passe quelque chose qui est aussi de l’ordre de la pensée, voire de la philosophie. Ici c’est un philosophe qui se mêle à des enfants jouant avec une toupie. On sait que Kafka a lu Pascal et Schopenhauer, mais aussi Kierkegaard et Nietzsche, deux auteurs dont on découvre les œuvres iconoclastes en ce début de vingtième siècle. Ce sont tous des penseurs à l’écriture fragmentaire et se méfiant des systèmes. Possible qu’ils aient effectivement beaucoup à apprendre de la toupie des enfants.

Lecture par Antoine Brea, merci à lui !


© Laurent Margantin _ 8 novembre 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)