Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (148)

nouvelle traduction work in progress


Cela révèle un esprit inquiet, une estime de soi incertaine, des désirs sales, de méchants traits de personnalité qui se dégradent encore plus à envisager le terrier qui est pourtant là et peut vous emplir de paix dès lors que vous vous ouvrez entièrement à lui.


Phrase précédente Le Terrier ou la construction (147)
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 13 novembre 2015