Œuvres ouvertes

Les Géographes (43)

...

François Péron


J’ai détesté Baudin dès notre première rencontre lors du banquet d’adieu. Peut-être même avant, car il avait travaillé pour les Autrichiens et n’avait pas une bonne réputation dans la Marine française. Je m’étais informé à son sujet, je savais tout. Je n’ai jamais aimé les traîtres à leur patrie.
Lorsque je me présentai à lui ce premier soir, je fus toutefois particulièrement aimable et, en raison de ma jeunesse, je fis acte de soumission à son autorité, notamment en composant un quatrain destiné à accompagner le portrait que Jauffret avait fait de lui. Je n’ai pas oublié ces vers :

De Cook, de Bougainville émule généreux
Sur leurs traces Baudin va marcher à la gloire,
Et, dans les fastes de l’Histoire,
Clio marque déjà sa place à côté d’eux.

Malgré tous mes efforts, Baudin m’accueillit avec une extrême froideur. Certes, il avait fait de même avec tous les savants. Mais avec moi, il parut encore plus méprisant. Il me sembla même déployer d’emblée beaucoup d’énergie pour me faire ressentir tout le mépris qu’il éprouvait pour moi.
Quand, le jour de mon embarquement, j’allai dans sa cabine pour lui remettre le quatrain que j’avais composé pour lui, il le prit sans même le lire ni me remercier, et le jeta sur sa table comme si cela avait été une simple missive.
— Autre chose ? grommela-t-il en me tournant déjà le dos.
Je bredouillai quelques mots insignifiants puis sortis rouge de colère.
Que lui avais-je donc fait pour qu’il me déteste ainsi plus que les autres ? Je ne le sus jamais exactement, malgré le temps que je passais à m’interroger à ce sujet tout au long du voyage.



Page suivante Les Géographes (44)
Lire depuis le début
Lire la présentation
Le sommaire
L’auteur

© François Péron_Les Géographes _ 1er décembre 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)