Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Jean Vilar (12)

...

Le chauffeur savait qu’on allait pas nous ouvrir à Jean Vilar, alors il nous emmenait là, dans cette zone bizarre entre nos pavillons morts et ceux de la ville, dans cette zone grise où y avait aucune habitation, juste les ferrailleurs et les campements déserts des manouches un peu plus loin, quelques bois noirs et des herbes sales. Nous on était à présent dans les herbes sales, c’est là que le chauffeur nous avait emmenés, des herbes sales pas plus hautes que le genou au milieu desquelles on marchait pendant que le chauffeur se dirigeait vers son petit monument, enfin ce que nous on voyait comme un petit monument car à vrai dire on en avait jamais vu, des monuments, même des petits. En fait en y regardant de plus près c’était juste des parpaings entassés les uns sur les autres, pas plus d’une dizaine, des parpaings que le chauffeur avait dû trouver aux alentours, ou bien c’était peut-être quelqu’un d’autre qui les avait entassés là, on avait jamais demandé au chauffeur car pourquoi on lui aurait posé des questions vu qu’il causait jamais, avec lui on restait polis et on le laissait se taire, jamais on aurait eu l’idée de le déranger dans son silence, surtout quand il était agenouillé devant son tas de parpaings, la tête baissée, les bras croisés sur la poitrine, non jamais on aurait osé, et pendant qu’il se taisait la tête baissée devant son tas de parpaings nous on se promenait au milieu des herbes sales, cherchant des traces de vie, de vie ou pas d’ailleurs, peu nous importait, mais quoi, quelque chose de différent, de jamais vu, en vain.




Jean Vilar (13)

© l_m _ 8 décembre 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)