Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (III, 61) : Cet après-midi avant de m’endormir

troisième cahier, nouvelle traduction


16.XI II Cet après-midi avant de m’endormir – mais je ne me suis même pas endormi – le buste d’une femme en cire était couché sur moi. Son visage était renversé vers l’arrière au-dessus du mien, son avant-bras gauche me pressait la poitrine.



Page suivante Journal de Kafka (III, 62) : Trois nuits sans dormir
Sommaire

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 27 décembre 2015