Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (III, 67) : Ce soir

troisième cahier, nouvelle traduction

Ce soir, j’étais de nouveau plein d’une capacité anxieusement réprimée.


Page suivante Journal de Kafka (III, 68) : Rêve d’un tableau
Sommaire


© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 4 janvier 2016