Éditions Œuvres ouvertes

Jean Vilar (20)

...

Le premier jour dans le bus on t’avait cherché Virgule, comme on te voyait pas venir on s’était dit que t’étais en retard puis quand le bus est parti on a regardé à l’arrière en espérant que t’allais apparaître au coin d’une rue mais non. T’étais pas apparu ce jour-là ni les suivants, on avait demandé de tes nouvelles aux maîtres d’avant qui restaient plantés là devant l’entrée du bus perdus dans leur long manteau de fourrure noir et leur barbe grise encore plus épaisse que leur manteau, tu te souviens Tête chauve on leur avait demandé où t’étais passé Virgule et eux avaient rien répondu, gardant leur air triste qu’on leur avait jamais vu avant, tête penchée sur leur barbe un peu comme le chauffeur sauf que le chauffeur avait pas de barbe. On t’avait même cherché dans le quartier des Bois noirs sans savoir où t’habitais, on avait passé des heures à te chercher Virgule mais t’avais disparu, t’étais parti et on se demandait où vu qu’à part Jean Vilar on connaissait pas un autre couloir où on aurait pu entrer après le premier couloir, oui y avait que Jean Vilar où on pouvait aller après les Bois noirs, c’était la suite logique, on nous avait toujours dit qu’après le couloir des Bois noirs y aurait celui de Jean Vilar et nous depuis le premier jour passé à nous bastonner dans l’obscurité du premier couloir on savait que le prochain couloir se trouvait à Jean Vilar, même si tout autour les bois, les pavillons morts et même l’intérieur de nos crânes formaient aussi une espèce de couloir invisible dans lequel on vivait, on dormait et on mangeait. Vos vies ce sera toujours un couloir puis un autre nous avaient d’ailleurs dit dès le début les maîtres d’avant et ça nous avait rassurés, oui ça nous avait fait du bien de savoir qu’on vivrait toujours dans le béton en sécurité, à nous bastonner.

© l_m _ 27 janvier 2016

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)