Éditions Œuvres ouvertes

Jean Vilar (32)

...

Du bleu du marron du beige et des petites taches rouges au milieu de tout ça mais pas foutu de dire ce que tu dessines Charlie. Je découvre le bleu en fait, tu m’as dit après ce que c’était que cette couleur. Bétonner bétonner oh oh oh faut bétonner, oui comme ça Charlie mais plus fort encore. Tu veux pas bon. Tu tends ton corps vers le plafond mais sans la douleur attendue par le maître d’avant, il passe à côté de toi et te donne un grand coup de règle dans le dos pour que tu te redresses. Du bleu du marron et puis quoi ? Oui, fixe bien le plafond redresse le buste et la tête que tu dois finir par couler dans le béton. Quand tu auras froid ça voudra dire que tu commences à couler dans le béton ou plutôt que le béton coule en toi. Du marron et puis quoi ? Tes dessins mystérieux dansent dans ma tête et m’empêchent de bétonner, dans tout ce gris et ce noir la couleur est dangereuse je devrais peut-être changer de place ne plus être assis à côté de toi Charlie.

© l_m _ 7 avril 2016

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)