Œuvres ouvertes

Jean Vilar (34)

...

Je comprends rien au beige tu m’expliques Charlie ? Tu parles de voiles beiges et tu me les montres sur ton dessin juste au-dessus du marron qui s’appelle comment déjà ? Non pas navire autre chose mais j’ai jeté le mot que je connaissais pas, m’aurait servi à rien. Mais là je le cherche quand même, sans savoir pourquoi. Mais le beige. Alors des voiles. Tu me dis que le vent souffle dedans et que ça pousse le quoi déjà, bon le navire. Le beige c’est pour le vent alors. Non tu dis le vent se voit pas ou juste en gonflant les voiles. Les vagues tu ajoutes en montrant plus bas les vagues sont blanches. Tout ça voiles beiges et vagues blanches ça m’embrouille. Plus le mot qui manque parce que je l’ai jeté, tu sais celui que tu m’as dit tout au début quand tu m’as montré ton dessin, non pas navire, un autre. Le maître d’avant est là fais gaffe. Il s’approche de nous et inspecte ton dessin une grimace au front. Dégoût du maître d’avant devant tout ce que tu es Charlie. Et les couleurs surtout le dégoûtent, y a pas ça au Bois noirs et on vit très bien sans, c’est tout ce qu’il dit devant tes dessins Charlie mais toi tu t’en fous et tu continues à dessiner. Tous ceux d’ici sont fous du ciel gris à vomir. Alors les couleurs ça leur fout la trouille c’est du lointain et ils connaissent pas, ils veulent pas qu’on les emmerde avec ça. Tu penses pas que tu vas t’attirer des ennuis avec tes couleurs Charlie et tu les as d’où ces crayons de couleur, j’en avais jamais vu avant.

© l_m _ 11 avril 2016

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)