Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Journal de Kafka (IV, 36) : Hier avant de m’endormir

quatrième cahier nouvelle traduction


Hier avant de m’endormir j’ai eu la vision dessinée d’un groupe d’hommes isolé dans l’air semblable à une montagne, vision dont la technique graphique me parut totalement nouvelle et une fois découverte facile à exécuter. Des gens étaient rassemblés autour d’une table, le sol s’étendait un peu plus loin que le cercle d’hommes, mais de tous ces gens je ne voyais d’abord, avec une grande puissance du regard, qu’un jeune homme portant un habit très ancien. Il s’appuyait du bras gauche sur la table, sa main pendait sans vigueur devant son visage au regard levé l’air amusé vers quelqu’un qui se penchait sur lui, inquiet ou interrogateur. Son corps surtout la jambe droite était étendu avec une nonchalance juvénile, il était plus couché qu’assis. Les deux couples de lignes nettes qui limitaient les jambes se croisaient et se reliaient facilement aux lignes du corps. Entre ces lignes, les vêtements aux couleurs pâles étaient remplis d’une faible réalité corporelle. Etonné par ce beau dessin produisant dans ma tête une tension qui, j’en étais convaincu, était la même tension continue par laquelle, quand je le voudrais, le crayon dans la main pourrait être guidé, je me forçais à sortir de cet état crépusculaire afin de pouvoir mieux réfléchir à fond au dessin. Il s’avéra bientôt que je ne m’étais rien représenté d’autre qu’un petit groupe de porcelaine gris clair.


Sommaire



On peut soutenir le projet Kafkaweb (première édition critique en ligne du Journal de Kafka) en achetant cette série de cartes postales qui sortent de l’impression, présentation vidéo (le lot de cinq cartes, 9,90 euros) :


© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 16 avril 2016

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)