Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Jean Vilar (36)

...

S’il vous plaît Maître délivrez-moi de Charlie je dis en penchant la tête devant lui, soulevez-moi par les cheveux jusqu’en haut de l’armoire je veux plus être à côté de lui à le regarder dessiner ses galions, je sais pas ce que c’est des galions je sais pas ce que c’est que la mer et tout ce bleu et je veux pas savoir, le marron je comprends même pas comment ça flotte sur le bleu j’ai essayé de comprendre mais j’ai pas pu, je veux pas dessiner comme lui je sais pas faire et surtout j’ai pas le droit, alors s’il vous plaît mettez-moi en haut de l’armoire je vous en supplie mettez-moi en haut de l’armoire loin des dessins de Charlie à cause de lui j’arrive plus à bétonner. C’est ce que je me répète dans la tête c’est ce que je me vois faire me lever quitter ma place juste à côté de Charlie m’avancer vers le maître d’avant et pencher la tête devant lui, je répète chaque mot chaque phrase dans ma tête et me vois déjà soulevé du sol par le maître d’avant furieux porté jusqu’en haut de l’armoire où je m’installe loin de Charlie et de ses dessins soulagé enfin libre juste en-dessous du plafond vers lequel tout seul je tends tout mon corps tous mes membres me coulant dans le béton. Tiens me dit alors Charlie je te passe le beige dessine les voiles comme moi regarde et il me tend un de ses dessins je suis pas en haut de l’armoire mais si je me levais et m’avançais vers le bureau du maître d’avant j’ai tout prêt dans la tête merci Charlie pour le crayon.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)