Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (177)

...


Rien n’a changé, aucun grand malheur ne semble s’être produit, les petits dégâts, que je détecte au premier coup d’œil, seront bientôt réparés.


texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 25 août 2016