Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (188)

...


J’ai dû dormir très longtemps, je suis tiré de la dernière phase de sommeil quand celui-ci se dissipe naturellement, le sommeil doit être déjà très léger, car c’est un chuintement à peine audible qui me réveille.


texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 5 septembre 2016