Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (189)

...


Je comprends tout de suite, des petites bêtes que j’ai trop peu surveillées, trop épargnées, ont creusé quelque part un nouveau chemin pendant mon absence, ce chemin en a rejoint un ancien, l’air s’y engouffre et cela produit le bruit de chuintement.


texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 6 septembre 2016