Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/oeuvreso/www/config/ecran_securite.php on line 283
Oeuvres Ouvertes : Littérature

Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Littérature

...

Je suis un écrivain français. –
En cinquante ans,
j’ai publié une cinquantaine de livres. –
On m’invite souvent à l’étranger
et je voyage beaucoup. –
Mon œuvre est reconnue. –
Dans mes livres,
il est souvent question de moi. –
Mes autres personnages sont tous
des bourgeois de race blanche. –
Il y a quand même une exception. –
J’ai vécu deux ans à New York
et j’y ai écrit un roman
où apparaissent quelques Afro-américains. –
J’aime qu’on m’invite en Asie. –
Mes livres sont traduits en chinois,
en coréen et en japonais. –
La concurrence est rude
avec les auteurs américains. –
Ces dernières années, on m’a invité
à venir faire des lectures en Chine. –
Un peu partout, des mégapoles
ont poussé comme des champignons. –
Ainsi, je suis venu plusieurs fois
à l’université de Shenzhen. –
Ce soir, je suis assis au dernier étage
du Langham, un hôtel de luxe,
avec vue sur d’autres gratte-ciels. –
Je réfléchis à la littérature. –
Toute ma vie
je ne me suis occupé que de littérature. –
Enfant, j’écrivais déjà
et j’étais obsédé par les livres. –
J’ai eu la chance d’être publié très jeune. –
Depuis cinquante ans,
je fréquente les mêmes éditeurs. –
De temps en temps,
je donne un de mes récits
à un nouvel éditeur sur le marché,
dans l’espoir de trouver de nouveaux lecteurs. –
Je gère moi-même mes affaires
et refuse d’avoir un agent. –
Mon père était entrepreneur
et j’ai tout appris de lui. –
Ici, en Chine, il m’arrive de penser
à tous ces hommes et toutes ces femmes
qui ont quitté leur campagne
pour venir s’entasser dans cette ville. –
C’est une pensée qui passe vite. –
Des milliards d’humains vivent
dont je ne sais rien. –
Je pense rarement aux pauvres,
ceux-ci n’achetant pas de livres. –
Je ne parviens même pas
à m’imaginer leur vie. –
Même si j’ai perdu le goût d’écrire,
je m’occupe de mon œuvre. –
Je continue à créer des personnages
à partir de mes expériences d’Occidental
né au milieu du vingtième siècle. –
La structure de mes récits est assez élaborée
et c’est ce qui plaît ici en Chine. –
Je sais aussi faire rire mon auditoire
en racontant mes malheurs d’écrivain vieillissant
dans un pays de culture ancienne
dont plus personne ne parle la langue. –
Il me reste peut-être
une dizaine de livres à écrire. –
J’ai la liste de leurs titres
dans une poche de ma veste. –
J’aime la montrer à mes hôtes,
pour les récompenser de m’avoir invité. –


Mise en ligne le 23 septembre 2016

© Laurent Margantin _ 14 février 2017

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)