Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (224)

...


C’est dans cette cavité que j’avais toujours vu, sans que ce fût sûrement tout à fait injustifié, le plus beau séjour qui pouvait m’être donné.


texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 11 octobre 2016