Œuvres ouvertes

Werner Kofler | Cette nation criminelle

...

Avez-vous suivi le journal télévisé du 28 janvier 1986, le reportage sur l’explosion de la navette spatiale, non ? Ah, quelle soirée divertissante, ces couleurs ! De l’Antonioni, peut-être même encore mieux ! La seule chose qui m’ait mis de meilleure humeur cela avait été, des années avant, la nouvelle de l’attentat contre ce fumier, cette peste présidentielle personnifiée — d’autant plus forte a été ma déception, il est vrai. Mais cette soirée du 28 janvier — un plaisir, et pourtant que de danger ! Imaginez que cela se soit passé dans l’espace... Quel danger ! Car la question de fond, c’est de savoir si l’humanité survivra aux Américains ou les Américains aux humains... Cette nation criminelle ne pourrait-elle pas s’expédier sur une autre planète et nous laisser tranquilles ici ? Comme vous voyez, je distingue cette précisément entre humains et Américains des USA, même si on devrait accorder aux Américains la possibilité de devenir humains, plus encore, on devrait les y contraindre. Mais quelle puissance de la terre serait-elle en mesure de le faire ?"

Extrait de : Derrière mon bureau

Traduction de Bernard Banoun

© Laurent Margantin _ 11 novembre 2016

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)