Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (267)

...


Restent d’horribles bosses, de gênantes fissures, sans parler du fait que, globalement, la paroi ainsi rafistolée ne retrouvera pas son ancienne allure.


texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 23 novembre 2016