Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (281)

...


On a comme le sentiment de n’avoir jamais vraiment organisé le terrier pour se défendre contre une attaque, on en avait l’intention, mais contre toute expérience de la vie, le danger d’une attaque semblait lointain, et donc l’organisation défensive était elle aussi lointaine, ou bien si ce n’est lointaine (comment cela eût-il été possible ?), du moins placée à un rang bien inférieur par rapport aux installations destinées à une vie pacifique, installations qui, partout dans le terrier, étaient donc privilégiées.


texte traduit

© Laurent Margantin _ 7 décembre 2016