Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (286)

...


Soudain je ne comprends plus mon ancien plan, je n’arrive plus à trouver le moindre élément de raison dans ce qui fut jadis raisonnable, j’arrête une nouvelle fois de travailler et aussi d’écouter, je ne veux pas découvrir que le bruit a encore augmenté, j’en ai assez des découvertes, j’arrête tout, je serais déjà content si j’arrivais à calmer mon conflit intérieur.


texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 12 décembre 2016