Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (294)

...


Pire encore, ici non plus la paix n’existe pas, ici rien n’a changé, qu’il soit silencieux ou bruyant, le danger est à l’affût comme autrefois au-dessus de la mousse, mais je suis devenu insensible envers lui, je suis bien trop accaparé par le chuintement entre mes parois.


texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 20 décembre 2016