Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/oeuvreso/www/config/ecran_securite.php on line 283
Oeuvres Ouvertes : Jizchak Löwy, l'ami indispensable de Franz Kafka

Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Jizchak Löwy, l’ami indispensable de Franz Kafka

...

Quand on traduit le Journal de Kafka, on découvre que nombre des amis ou connaissances de l’écrivain ont fini assassinés par les nazis.

C’est le cas de Jizchak Löwy, acteur juif d’origine polonaise omniprésent dans le Journal des années 1911-12. Kafka passe beaucoup de temps avec lui en dehors des représentations de théâtre yiddish auxquelles il assiste et qu’il évoque longuement dans son Journal. Löwy, c’est "l’ami indispensable", selon les propres termes de Kafka, celui qui lui fait non seulement découvrir le théâtre yiddish mais aussi les rituels de la tradition judaïque tels qu’il les a vécus et observés en Europe de l’est ou en Russie. Kafka n’oubliera jamais Löwy, il est "l’ami russe" dans Le Procès et sa troupe d’acteurs et de musiciens réapparaîtra dans Investigations d’un chien.

Löwy vivra plus longtemps que Kafka. Pendant les années trente, il continue à parcourir l’Europe et à jouer et chanter en yiddish. Il écrit aussi plusieurs articles dans cette langue sous le nom de Jacques Lévy, y exprimant son angoisse face à la montée de la barbarie. Il finit coincé dans le ghetto de Varsovie avec sa famille, jusqu’au 21 juillet 1942 où les nazis décident d’en finir avec le ghetto. Il cherche par tous les moyens à s’échapper, mais en vain. Sa mère Yokheved, son père Yekhezkel, son frère Eliahu, ses sœurs Bluma, Rakhel, Khana et Lea sont emportés avec lui jusqu’aux trains. Löwy se révolte et est brutalisé. Une fois porté dans le wagon,le visage en sang, il essaye d’attirer l’attention en criant : "Je suis Jacques Lévy". Il mourra à Treblinka comme tous les membres de sa famille. Quelques jours auparavant, les artistes de ghetto avaient organisé une soirée d’hommage à l’acteur Jizchak Löwy, la scène de la déportation a été racontée par un témoin, Jonas Turkow.

Je découvre le destin tragique de l’ami de Kafka dans un livre important du germaniste italien Guido Massino, Kafka, Löwy und das Jiddische Theater (voir la vidéo plus bas). Rappelons que les trois sœurs de Kafka ont été également assassinées par les nazis.

On peut lire de nombreux passages du Journal de Kafka où apparaît Jizchak Löwy dans ma traduction en ligne :

http://www.oeuvresouvertes.net/spip.php?mot1136

© Laurent Margantin _ 27 juillet 2017

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)