Œuvres ouvertes

Grains de pollen (114) / Novalis

Dernier fragment des "Grains de pollen", première oeuvre publiée par Novalis dans la revue Athenäum en 1798.

L’art d’écrire des livres n’a pas encore été inventé. Mais il est sur le point de l’être. Des fragments comme ceux-ci sont des semences littéraires. Naturellement, il peut y avoir parmi eux de nombreux grains morts, mais qu’importe, pourvu que quelques-uns lèvent !

© Novalis _ 24 avril 2010

Messages

  • Merci pour la traduction de ces 114 fragments, que j’aimerais posséder en volume pour pouvoir les relire régulièrement. Car il me semble qu’avec cette petite oeuvre éclatée, Novalis atteint presque au génie d’Hölderlin.

    Voir en ligne : Pradoc LTD

  • Sur le plan philosophique, Novalis est allé nettement plus loin que Hölderlin. Avant les "Grains de pollen", il a travaillé pendant deux ans sur les écrits de Fichte (qui venaient de paraître alors), a lu Kant, Reinhold, il nous reste plusieurs centaines de pages de notes qui n’ont pas été traduites en français.

    De Hölderlin, nous avons quelques feuillets de considérations philosophiques à proprement parler (voir la Pléiade), il a notamment suivi les cours de Fichte à Iéna, mais ne l’a certainement pas lu en profondeur comme Novalis. Tout le premier romantisme allemand découle de ces lectures philosophiques, ce qui le différencie du second romantisme, moins spéculatif.

    Vous aurez prochainement tout le loisir de lire l’ensemble des "Grains de pollen" sous forme de livre-papier, je l’annoncerai sur ce site quand la date de parution sera fixée.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)