Éditions Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (I,82) : Je n’arrive à rien faire

...

Je n’arrive à rien faire parce que je n’ai pas le temps et parce que cela se presse en moi. Si toute ma journée était libre et que cette nervosité matinale pouvait monter en moi jusqu’à midi et se fatiguer jusqu’au soir, alors je pourrais dormir. Mais dans les conditions actuelles il ne reste pour cette nervosité qu’une heure au crépuscule tout au plus, elle se renforce un peu, ensuite s’affaisse et creuse dans ma nuit un trou inutile et nuisible. Vais-je tenir longtemps ? Et est-ce que cela a un sens de tenir, aurai-je donc du temps pour cela ?

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 20 mars 2018

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)