Éditions Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (I,88) : Je suis probablement malade

...

Je suis probablement malade, depuis hier le corps me gratte partout. L’après-midi j’avais un visage si chaud et si multicolore que j’ai craint qu’en me coupant les cheveux le coiffeur qui pouvait me voir constamment moi et mon reflet pense que j’avais une grave maladie. La jonction entre mon estomac et ma bouche est elle aussi en partie troublée, une capsule de la taille d’un florin soit monte et descend, soit reste en bas d’où elle irradie en produisant un effet qui se diffuse, envahit la poitrine à la surface et la comprime légèrement.

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 20 mars 2018

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)