Éditions Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (I,92) : Madame Tschissik

...

Les acteurs juifs : madame Tschissik a les joues saillantes près de la bouche. S’est formé en partie quand les joues se sont creusées suite aux souffrances de la faim, des accouchements, des voyages et du métier d’acteur en partie à cause de muscles au repos, inhabituels qui ont dû se développer pour les mouvements théâtraux de sa grande bouche qui était sûrement lourde à l’origine. Quand elle joue Sulamite, elle a la plupart du temps les cheveux détachés qui lui cachent les joues, si bien que son visage ressemble parfois à celui d’une jeune fille d’autrefois. Elle a un grand corps osseux, de moyenne corpulence, et son corset est bien serré. Comme elle a l’habitude de lever, d’étendre et de bouger lentement ses longs bras, sa démarche a facilement quelque chose de solennel. Notamment quand elle a chanté le chant national juif en balançant doucement ses fortes hanches et en bougeant de haut en bas des bras pliés parallèlement à ses hanches, comme si elle jouait avec une balle volant lentement.

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 20 mars 2018

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)