Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Thomas Bernhard | A partir de vingt ans on ne vit plus que dans l’imagination

une nouvelle vidéo de l’écrivain autrichien

J’avais mis une première vidéo de Thomas Bernhard en ligne il y a de cela quelques semaines, vidéo à laquelle j’avais ajoutée des sous-titres en français, celle-ci semble avoir rencontré un certain succès puisqu’on approche du millième visionnage.

Je propose aujourd’hui une autre scène bernhardienne. En regardant la vidéo, je me suis rendu compte que j’avais déjà traduit les propos de Bernhard publiés dans un livre d’entretiens, que je les avais même mis en ligne sur Œuvres ouvertes.

En homme de théâtre, Bernhard jouait chacune de ces scènes d’entretien filmées. Un ami proche raconte comment, lors d’une promenade au bord d’un lac, Bernhard pouvait parler longtemps de la mort et qu’il reprenait ses propos, au mot près, dans l’un des récits qu’il était en train d’écrire. On peut en effet penser que Bernhard, avant un entretien, se préparait, faisait des répétitions, d’où le rythme et la densité de chaque phrase (ici, l’extrait ne dure qu’une minute, mais quelle richesse). Tout ce qu’a pu écrire Bernhard a son origine dans cette parole à la fois libre et rigoureuse, dans ce monologue intérieur sans cesse repris et développé pour en révéler la nature musicale.

© Laurent Margantin _ 3 avril 2018

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)