Éditions Œuvres ouvertes

Roman national (5)

...

Il y a quelque chose d’insupportable à voir ces têtes tournées vers la porte de leur chambre quand on passe dans le couloir. Ils n’ont rien d’autre à faire, alors ils regardent ceux qui passent dans le couloir. Toute leur vie, ils n’ont fait que ça, regarder ceux qui passent dans le couloir. Dans d’autres maisons, dans d’autres villes, ils laissaient également la porte de leur chambre ouverte, ils avaient toujours la tête tournée vers un couloir, ils vivaient dans l’obsession d’un couloir et de ceux qui y passaient. Ce couloir de la résidence est leur dernier couloir, alors ils sont encore plus concentrés, ils ne voudraient à aucun prix rater le dernier individu qui passera dans leur dernier couloir. C’est une espèce de défi qu’ils se sont lancés à eux-mêmes : avant leur dernier souffle voir le dernier homme qui passera dans leur dernier couloir. Pour plusieurs d’entre eux, je serai sans doute ce dernier homme du dernier couloir, et au fond ça leur est égal. Corbillon arrivait tous les matins l’air profondément pensif, l’esprit absorbé par Fouché. Il lui arrivait de dire : « Je n’ai pas dormi cette nuit, Fouché m’a visité ». Il disait aussi qu’il sentait la présence de Fouché partout « à l’Intérieur ». Il disait « à l’Intérieur », mais ceux qui l’écoutaient comprenaient évidemment « à l’intérieur », sans majuscule. Au-dessus de son bureau, il y avait un portrait de Fouché. Il pouvait se le permettre, il dirigeait un tout petit service situé au dernier étage d’un bâtiment attenant au ministère, personne n’y venait jamais. Pourquoi Papon, lui qui avait été préfet de Paris pendant la guerre d’Algérie et surtout pendant la fameuse nuit du 17 octobre 1961 où des policiers français avaient jeté de nombreux Algériens dans la Seine, pourquoi Papon n’a-t-il jamais été ministre de l’Intérieur ? N’était-il pas taillé pour le poste ? N’avait-il pas toutes les qualités requises ?


Sommaire du Roman national

© Sylvain Dammertal _ 12 juillet 2018

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)