Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (II, 37) : Car c’est une montagne

...

En tout cas, le fait d’avoir écarté et rayé tellement de choses, à vrai dire presque tout ce que j’ai écrit cette année, me gêne beaucoup pour écrire. Car c’est une montagne, 5 fois plus que ce que j’ai écrit en général, et sa masse suffit à me prendre tout que j’écris directement de sous ma plume et à le tirer vers elle


Sommaire du deuxième cahier

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 29 août 2018