Éditions Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (II, 55) : Et aussitôt il afficha le visage des petits domestiques

...

6 I II

« Toi » dis-je, je visai et lui donnai un petit coup de genou, là je m’en vais. Si tu veux voir ce que je vois, ouvre les yeux
Finalement ? demanda-t-il tout en me lançant de ses yeux grands ouverts un regard direct qui était toutefois si faible que j’aurais pu l’écarter d’un geste du bras. Tu pars donc, finalement. Que puis-je faire ? Je ne puis te retenir. Et même si je le pouvais, je ne le voudrais pas. En te disant cela, je veux juste t’éclairer sur le sentiment qui est le tien que je pourrais encore te retenir. Et aussitôt il afficha le visage des petits domestiques avec lequel, au sein d’une société normalement bien réglée, il leur est permis de rendre les enfants des maîtres obéissants et craintifs


- Pas de point final.


Sommaire du deuxième cahier

Kafka aux Éditions Œuvres ouvertes

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 10 novembre 2018

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)