Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (II, 65) : Mella Mars au « Lucerna »

...

20.II I I
Mella Mars au « Lucerna ». Une minuscule tragédienne qui apparaît en quelque sorte sur une scène à l’envers comme se montrent parfois les tragédiennes dans les coulisses. Quand elle entre sur scène, son visage est fatigué, mais aussi plat, vide, vieux, ce qui est une façon naturelle de se lancer chez tous les acteurs conscients. Elle parle d’une façon très marquée, sa gestuelle l’est aussi, à commencer par son pouce plié en deux qui semble avoir des tendons à la place des os. Capacité particulière de son nez à se transformer grâce aux changements de lumières et aux renfoncements des muscles en train de jouer tout autour. Malgré les éclairs incessants de ses gestes et de ses paroles, elle pointe avec douceur.


Sommaire du deuxième cahier

Le deuxième carnet du Journal de Kafka, livre papier

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 24 mai 2019

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)