Œuvres ouvertes

Nos tavernes d’Adrian Brouwer

scènes de la vie paysanne, hier valant bien aujourd’hui

A la Pinacothèque de Munich, découverte de ce peintre hollandais de la première moitié du dix-septième siècle.

Quelques scènes saisissantes de sauvagerie quasi animale, dans l’intérieur le plus brut. Petites toiles placées dans une galerie annexe, à l’écart des oeuvre monumentales de l’allée centrale, j’y suis resté un moment, pris par la rareté de ces images où l’ivresse des hommes balance entre la somnolence et la brutalité comme seul échappatoire à la vie morne, tandis qu’à la porte surgit quelqu’un - instantanés si juste qu’on songe malgré soi à l’ambiance des cafés ces jours-ci, cafés devenus des gueuloirs comparables à ces tavernes où vivre ensemble et faire la fête, c’est finir par maltraiter son semblable, vouloir l’éliminer.

© Laurent Margantin _ 23 juin 2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)