Œuvres ouvertes

Photographier-voir-écrire

de l’usage combiné appareil photo numérique/cerveau-oeil/ ordinateur

Il y a quelques jours, du retour du Piton de la Fournaise, un des volcans actifs de la planète (dernière éruption de 2007 lors de laquelle le « couvercle » du cratère s’est effondré de 350 mètres, libérant un volume de laves de 15 à 20 millions de mètres cubes), j’écrivais que « nos photos développent nos mots ».

Par là, je tentais d’exprimer qu’ayant pris une centaine de photos numériques sur le chemin, je ne faisais pas que fixer des images en guise de souvenirs, mais que je développais un regard, une vision des choses à la fois plus exacte et attentive aux couleurs, aux formes, aux ruptures surtout du paysage. De cette pratique photographique naissait un dialogue entre moi et ce que je photographiais, je voyais mieux qu’à l’œil nu et en même temps cette vision plus concentrée que permettait l’outil faisait naître une parole, parole qui était comme à l’état latent dans chacune des images que je reprenais ensuite, une fois rentré, sur l’ordinateur.

J’avais écrit il y a quelques mois une note intitulée Du blog-photos comme mode d’éveil au monde où il était question de l’activation de l’œil et de l’esprit par l’appareil photo numérique qu’utilisait Jean-Claude Jorgensen en milieu marin. Reprenant ensuite les photos prises lors mon voyage au Piton de la Fournaise, je pouvais écrire La Marche au volcan, dans une combinaison pour moi inédite images-textes, l’écrit n’étant pas une légende de la photo, mais l’expression d’une expérience physique et mentale qui ne se produit que par l’acte photographique.

Je serais bien incapable d’écrire sur des photos qui ne seraient pas de moi. Mais celles que j’ai prises ne sont pas des matériaux, plutôt des opérations à travers lesquelles une langue est rendue possible, une langue née du réel le plus brut, ou de mon rapport avec lui au moyen d’un outil technique, bien moins complexe ou sophistiqué que notre cerveau.

© Laurent Margantin _ 15 septembre 2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)