Œuvres ouvertes

Aphorismes politiques (7) / Novalis

nouvelle traduction

Que sont les esclaves ? Des hommes totalement affaiblis, comprimés. Que sont des sultans ? Des esclaves touchés par de violentes irritations. Comment finissent les sultans et les esclaves ? Violemment. Ceux-ci facilement comme esclaves, ceux-là facilement comme sultans, c´est-à-dire frénétiquement, follement. Comment peut-on soigner les esclaves ? Par de prudentes remises en liberté et par des éclaircissements. Il faut les traiter comme des corps gelés. Les sultans ? Comme Denis et Crésus [1] furent soignés. Commencer par la terreur, le jeûne et la vie monacale et peu à peu remonter à l´aide de fortifiants. Les sultans et les esclaves sont des extrêmes. Il y a encore beaucoup de classes intermédiaires jusqu´au roi et au véritable cynique – la classe de la santé parfaite. Les terroristes et les courtisans sont à peu près dans la classe qui suit les sultans et les esclaves – et se confondent comme ceux-là. Tous deux sont les représentants des deux formes de maladie d´une constitution très faible.

© Novalis _ 26 septembre 2010

[1Denis II (396-337 av. J.-C.), connu comme le tyran de Syracuse ; après avoir été chassé du pouvoir il dut gagner sa vie en donnant des cours aux enfants à Corinthe. Crésus (560-546 av. J.-C.), dernier roi de Lydie ; encouragé par l´oracle de Delphes (« Tu détruiras un grand empire si tu vas au-delà du Halys »), Crésus attaqua la Perse mais fut finalement vaincu par Cyrus.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)