Œuvres ouvertes

Anecdote : Amour maternel

un fait divers

A Saint Omer, dans le nord de la France, se produisit en 1803 un événement singulier. C’est là qu’un jour un grand chien enragé qui avait déjà agressé plusieurs personnes se jeta sur deux enfants qui jouaient devant la porte d’une maison. Il met en pièces le plus jeune qui, sous ses griffes, se roule dans son sang ; à cet instant apparaît la mère venant d’une rue voisine, portant sur la tête un seau d’eau. Celle-ci, alors que le chien lâche les enfants et se lance vers elle, pose le seau à côté d’elle ; et ne pouvant fuir, décidée de sombrer au moins avec le monstre, elle enserre le chien entre ses deux bras endurcis par la fureur et le désir de vengeance : elle l’étrangle et s’effondre évanouie à côté de lui, lacérée par de furieuses morsures. La femme enterra encore ses enfants et, comme elle mourut de la rage dans les jours qui suivirent, fut elle-même enterrée à côté d’eux.

© Heinrich von Kleist _ 29 septembre 2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)