Œuvres ouvertes

Aphorismes politiques (19) / Novalis

nouvelle traduction

Dans tous les rapports relatifs, l´individu est exposé une fois pour toute à l´arbitraire – et même si j´allais dans un désert, est-ce que mon intérêt essentiel ne serait pas encore tributaire de l´arbitraire de mon individualité ? L´individu, en tant que tel, est de par sa nature soumis au hasard. Dans la démocratie parfaite, je suis soumis à un très grand nombre de destins, dans une démocratie représentative à un nombre plus restreint, dans une monarchie à Un destin arbitraire.

© Novalis _ 8 octobre 2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)