Œuvres ouvertes

Vue aérienne / Serge Meitinger

Madagascar

Longtemps j’ai eu de Madagascar une image toute mentale sortie tout droit de notre programme de géographie de sixième (3ème trimestre), et même encore maintenant quand je visualise de tête, les yeux fermés, le corps de l’île : celle d’une île-continent d’un seul tenant, massif, plaque tellurique demi-basculée lors de sa séparation d’avec la plaque africaine, et qui se présente comme de biais, avec d’un côté à l’est, un haut rebord abrupt que je vois crénelé, accidenté comme un rempart et, de l’autre, vers l’ouest une déclivité douce et régulière descendant jusqu’à la mer, jusqu’au glissement silencieux sous les eaux dans le canal du Mozambique. C’est cette image même qui m’est venue, revenue donc plutôt, le jour d’avril 1980 où j’ai appris que le Ministère de la Coopération me proposait un poste à la toute nouvelle École Normale Niveau III (de fait École Normale Supérieure) de Tananarive qui se créait et qu’éperdu, encore émotionné par la nouvelle, je cherchais, pour me rendre compte, des repères et des références dans le cadre étroit de notre petit collège de Malestroit (Morbihan). À côté de la salle des profs, dans l’espèce de bibliothèque surtout destinée aux élèves, je ne dégottais qu’une vague et sommaire encyclopédie qui me livra tout de même une petite photo des plateaux malgaches aux environs de Tananarive où la verdure chatoyait littéralement et ce fut tout… Pourtant je me décidai très vite et, avec fébrilité, je me précipitai dès le lendemain à la poste pour téléphoner mon accord avant même que de l’écrire tellement j’avais envie. L’image intérieure, mais presque aussi belle et nette et parlante que ces diagrammes mouvants et toutes les autres reconstitutions assistées par ordinateur que l’on réalise de nos jours, me livrait l’étendue et la soumettait à la vue aérienne de ma pensée. C’est elle qui me stimula et me convainquit d’emblée, je le pense, car elle me donnait une sensation de maîtrise et d’évidence : un monde encore inconnu, mais si net dans l’esprit et le sens même que j’avais de sa spatialité, me donnait l’envie de le connaître.

© Serge Meitinger _ 12 octobre 2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)