Œuvres ouvertes

Où l’on retourne au Jardin des Plantes / Philippe Didion

extrait de : Notules dominicales de culture domestique (467) 3

Vie parisienne. Où l’on retourne au Jardin des Plantes. Cela fait trop longtemps que les énormes vertèbres du rorqual commun me narguent de l’autre côté de la verrière quand je traverse le jardin de part en part, il faut que j’aille voir le reste, soit la Galerie de Paléontologie et d’Anatomie comparée. Ce n’est pas un intitulé très affriolant mais c’est ce qui me plaît, ici comme dans les pavillons de la ménagerie : pas d’audioguides, pas de muséographie à la quai Branly, pas de mise en scène ou, pire encore, de mise en espace mais des vitrines en verre, des étagères et des tiroirs en bois, des étiquettes en carton qui semblent encore porter l’écriture des secrétaires de Buffon ou de Daubenton. Vous voulez de la science, vous aurez de la science, mais sans fanfreluches. Il est temps d’en profiter, cet état de fait ne durera pas éternellement : on vient d’ouvrir, dans une autre partie du Muséum, une "galerie des enfants" qui, jusqu’à plus ample informé, ne me dit rien qui vaille. Alors profitons-en. Ce n’est pas tous les jours qu’il nous sera donné à voir un foie de girafe, des poumons de casoar, un cerveau de cynocéphale papion ou un caecum de ouistiti à pinceaux. La vitrine consacrée à la tératologie a aussi ses adeptes mais inutile d’y chercher les parties génitales de Léopold Bloom (atteint d’hypospadias), elles sont conservées ailleurs si l’on en croit James Joyce ("I suggest that the parts affected should be preserved in spirits of wine in the national teratological museum"). Et puis, quand les yeux sont fatigués, il reste du plaisir à saisir par les oreilles. L’occasion nous en est offerte aujourd’hui par un spécimen d’un genre que j’affectionne particulièrement, celui du Père Pédagogue. Le Père Pédagogue n’est pas celui qui se lève le matin en disant d’un ton faussement désintéressé à son entourage "Et si on retournait au Jardin des Plantes ?", non le Père Pédagogue a fait de la pédagogie prévisionnelle, lui dirait "en amont". Il a dûment chapitré sa marmaille, l’a préparée aux beautés qui s’apprêtent à lui être offertes et quand il arrive sur les lieux convoités, il peut être sûr de produire son effet. "Vois-tu, Jonathan, nous sommes dans la Grande Galerie de l’Evolution. Alors dis-moi, Jonathan, qu’est-ce que l’évolution ?" Là, le Père Pédagogue se rengorge, ébouriffe sa caroncule capillaire et enfle du jabot, il fait la roue avec les pans de son loden pendant que le pauvre Jonathan ânonne ce qu’on lui a dit de dire au lieu d’envoyer paître son Trissotin de père en lui faisant simplement remarquer que la Grande Galerie de l’Evolution se trouve à trois cents mètres de là, pauvre pomme, de l’autre côté du jardin. Brave Père Pédagogue, fleuron des files d’attente et des salles de musée, on devrait te rémunérer pour la joie que tu me procures. Quant à vous, les filles, oui c’est à vous que je m’adresse, et solennellement s’il vous plaît, ne manquez pas de m’avertir si un jour je prends le pli de ressembler à celui qui nous a tant réjouis ce dimanche : profitez, ne vous gênez pas, soyez futiles, continuez à vous gaver de Joséphine ange gardien et des Simpson, continuez à lire Public et Le Journal de Mickey, continuez à apprendre l’anglais avec Charlie Winston et la poésie avec Christophe Maé, continuez à m’infliger Virgin Radio ad nauseam, continuez à converser sur Facebook ou je ne sais quoi dans votre improbable volapük avec des écervelés de votre espèce, les fâcheux sont là, tapis dans l’ombre, ils vous guettent, vous attendent, ne comptez pas sur moi pour en rajouter.

Les notules sont consultables sur http://pdidion.free.fr

Notules dominicales de culture domestique, morceaux choisis (2001-2007), 242 pages, 5,50 €, à télécharger sur http://publie.net/tnc/spip.php?article120

Philippe DIDION
http://pdidion.free.fr

© Philippe Didion _ 7 novembre 2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)