Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/oeuvreso/www/config/ecran_securite.php on line 283
Oeuvres Ouvertes : La Maison Günter Grass à Lübeck

Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

La Maison Günter Grass à Lübeck

une visite par Florence Trocmé

Dans le cadre des vases communicants du de décembre 2010 (le 1er vendredi de chaque mois, libres échanges de blog à blog), Oeuvres ouvertes accueillait un texte de Florence Trocmé, rédactrice en chef de Poezibao, sur la maison Günter Grass à Lübeck. Grand merci à elle, dont j’admire le travail d’information et d’analyse sur la poésie contemporaine.

 

Florence Trocmé | La maison Günter Grass à Lübeck


En Allemagne du Nord, dans la ville de Lübeck, on peut visiter la maison de l’écrivain Günter Grass, Prix Nobel de Littérature 1999. Elle est ouverte depuis 2002. On n’y verra pas tellement une reconstitution d’une demeure de Günter Grass mais plutôt un lieu dédié à son œuvre, avec un bel espace d’exposition, permettant également l’accueil d’expositions temporaires thématiques. La Günter Grass-Haus est aussi le siège d’un Forum pour la littérature et l’art graphique où se succèdent de nombreuses manifestations tout au long de l’année.

Lors de mon passage à Lübeck, cet été, elle abritait une exposition intitulée « Von Danzig nach Lübeck, Günter Grass und Polen » (« De Dantzig à Lübeck, Günter Grass et la Pologne »). Cette exposition est ouverte jusqu’au 31 janvier 2011.

Un aspect moins connu

La visite de la maison est aussi pour le visiteur l’occasion de prendre conscience d’une dimension sans doute méconnue de la vie de Günter Grass. C’est que loin de se cantonner à la seule écriture, il dispose de multiples moyens d’expression, notamment le dessin, la gravure et la sculpture. On peut admirer dans la maison des manuscrits, des dessins, des œuvres gravées et des travaux de sculpture dont, dans le petit jardin qui la précède, une grande main tenant un poisson.
Les collections regroupent environ 1100 dessins, gravures, lithographies et aquarelles ainsi que tous les manuscrits postérieurs à 1995. On peut y admirer de nombreuses œuvres ayant trait aux motifs récurrents de l’écrivain et du graphiste, les poissons, les souris et les rats, les nonnes, etc.

L’écrivain quant à lui vit depuis 1995 dans les environs de Lübeck mais son secrétariat se trouve dans cette maison-musée du 21 de la Glockengießerstraße au centre de Lübeck.

De Dantzig à Lübeck

À propos de l’exposition temporaire en cours, il faut rappeler que Günter Grass est né en 1927 dans la « ville libre de Dantzig », d’un père allemand et d’une mère cachoube (communauté linguistique de Poméranie, au Nord de la Pologne).

Il a passé son enfance et une partie de sa jeunesse en Pologne, à Langfuhr dans les faubourgs de Dantzig. Ce n’est qu’après-guerre qu’il s’est installé en Allemagne de l’Ouest. Mais depuis 1958, il voyage très souvent en Pologne, où il fait des recherches en bibliothèque et dans les archives et où il aime dialoguer avec les habitants.

« La plupart de mes livres invoquent la ville disparue de Dantzig*, aux environs vallonnés ou plats et le ressac mat de la Baltique ; et Gdansk est aussi devenu présent dans mes livres au fil des années. La perte me rend éloquent »

(traduit d’après la brochure de l’exposition).

Il faut savoir aussi que Grass s’est largement impliqué dans les relations entre Allemagne et Pologne. Dès 1961, il a plaidé ouvertement pour une reconnaissance de la frontière Oder-Neisse. En 1970 il a accompagné Willy Brandt pour la signature du traité germano-polonais dans la capitale polonaise et il sera témoin du fameux agenouillement du chancelier (un dessin de Günter Grass le représentant est visible dans l’exposition – on peut le voir aussi dans le petite brochure pdf téléchargeable, jointe à l’article). Il a aussi pris parti pour les mouvements de grève des années 70 et 80 et pour le syndicat Solidarnosc. De nombreux documents de l’exposition, dessins, archives, photos, manuscrits, carnets, sont témoins de ce lien fort avec la Pologne.

Pour la petite histoire, je mentionnerai aussi le fait que c’est dans cette exposition que j’ai vu utiliser pour la première fois des iPad comme matériel de présentation !

Florence Trocmé (Poezibao et Le Flotoir)

*ndlr : Dantzig et Gdansk sont une seule et même ville, mais on peut penser qu’ici Günter Grass fait allusion au passé historique de la ville, à sa destruction par les Soviétiques et à ses mutations.

Dans cette vitrine sont déclinés les différents aspects de l’œuvre de Günter Grass : Schreiben/écrire, Zeichnen/dessiner, Druckgraphik/Gravure et Bildhauerei/sculpture. Avec sur les petites tables les instruments de travail correspondants.

Un extrait de la Danziger Trilogie (qui comprend Le Tambour, Le Chat et la souris et les Années de chien)

Un dessin de Günter Grass représentant le héros du Tambour. Il faut savoir que Günter Grass dessine lui-même les couvertures de ses livres.

Une sculpture de Günter Grass dans le petit jardin qui précède la maison.

Et aussi deux photos envoyées par le musée

vue générale de l’exposition de Dantzig à Lübeck

vue générale de l’exposition de Dantzig à Lübeck

PDF - 389 ko

Brochure de l’exposition de la Günter Grass-Haus, Von Danzig nach Lübeck, Günter Grass und Polen, 7.7.210 – 31.1.2011, Lübeck (PDF – en allemand)

photos ©Florence Trocmé et Günter Grass-Haus

Première mise en ligne le 3 décembre 2010

© Florence Trocmé _ 13 avril 2015

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)