Œuvres ouvertes

Eliot Weinberger, "Pour sûr, dis-je"

Sur les mémoires de George Bush, Decision Points, traduction d’Auxeméry

Decision Points a un rapport à George W. Bush identique à celui d’une ligne d’accessoires de mode ou un parfum avec la vedette de cinéma dont elle porte le nom ; il a sans doute travaillé à titre consultatif. Les mots eux-mêmes ont été mis en forme par : Chris Michel (le jeune rédacteur de discours et fervent acolyte, qui était à Yale avec la fille de Bush, Barbara) ; un éditeur indépendant, Sean Desmond ; le personnel de Crown Publishing (qui, selon certaines sources, a payé 7 millions de $ pour le livre) ; une équipe d’une douzaine de documentalistes ; et des tas d’« amis de confiance ». Foucault : « Quelle différence cela fait-il de savoir qui parle ? », « La marque de l’écrivain n’est rien d’autre… que la singularité de son absence. »

Eliot Weinberger est né en 1949. Essayiste, éditeur et traducteur américain.

Traducteur d’Octavio Paz : Collected Poems 1957-1987, In Light of India (Lueurs de l’Inde), Sunstone (Pierre de Soleil), de Vincente Huidobro (Altazor) et de Jorge Luis Borges (Seven Nights, et Selected Non-Fictions), entre autres.

Ces travaux lui ont fait connaître la notoriété, après la réception du Nobel par Paz.

Les essais de Weinberger sont recueillis dans plusieurs volumes : Works on Paper (1986), Outside Stories (1992), Karmic Traces (2000), An Elemental Thing (2007), Oranges and Peanuts for Sale (2009), publiés chez New Directions. La caractéristique de ces essais en prose expérimentale est leur tonalité poétique très variée.
Les articles politiques sont extrêmement acerbes à l’encontre de la politique américaine intérieur et étrangère, surtout concernant la période de l’administration Bush. L’effondrement des Tours du World Trade Center (Weinberger a assisté à l’événement depuis les fenêtres de son appartement et a commencé sa réflexion dès le lendemain) a été le point de départ d’une série de textes recueillis dans 9/12 (Prickly Paradigm Press, 2003). Autres recueils : What I heard about Iraq (Verso, Londres, 2005) et What Happened Here : Bush Chronicles (New Directions, New York, 2005, et Verso, Londres, 2006), Muhammad (New York, Londres, 2006)

Weinberger est l’auteur avec Octavio Paz d’un remarquable petit livre récemment réédité : 19 Ways of Looking at Wang Wei (Asphodel Press, première édition 1987). Les auteurs y présentent les différentes traductions disponibles parues dans le monde entier dans plusieurs langues (français, anglais, espagnol…) d’un poème du poète chinois de l’époque Tang, Wang Wei. Ce travail est introduit par la phrase : Poetry is that which is worth translating, « Poésie est ce qui mérite traduction » – invitation à un voyage dans le temps et les civilisations : « La grande poésie vit dans un état de perpétuelle transformation, de traduction perpétuelle : le poème meurt quand il n’a pas de lieu où aller. »

Weinberger a également édité deux petites anthologies des traductions en anglais de poèmes chinois et japonais par Kenneth Rexroth : Written on the Sky et Songs of Love, Moon, & Wind (New Directions, 2009).

Il est également l’auteur d’Una antologia de la poesia norteamericana desde 1950 (Editiones del Equilibrista, Mexico, 1992). Il est le premier écrivain U.S. à avoir reçu du gouvernement mexicain l’Ordre de l’Aigle Aztèque.

On trouvera des traductions de quelques textes par Auxeméry par exemple sur le site alligatorzine.be, ou La revue des ressources.

PDF - 352 ko

22 pages, format PDF

Zip - 77.5 ko

format epub

© Laurent Margantin _ 5 février 2011

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)