Œuvres ouvertes

Thomas Bernhard, "De ma vie je n’ai jamais lu un livre en entier"

7 pages, extraites de Maîtres anciens (le célèbre Reger parle)

Ici, dans la salle Bordone, c’est là que je peux le mieux méditer, si j’ai envie de lire quelque chose sur cette banquette, par exemple mon cher Montaigne ou bien peut-être Pascal qui m’est peut-être encore plus cher, comme vous voyez mes écrivains préférés sont tous des Français, pas un seul Allemand, je peux le faire ici de la manière la plus agréable et la plus utile. La salle Bordone est ma salle de pensée ainsi que ma salle de lecture. Et si j’ai envie d’un verre d’eau, Irrsigler me l’amène, je n’ai même pas besoin de me lever. Parfois les gens s’étonnent lorsqu’ils voient que je lis mon Voltaire assis sur cette banquette en buvant un verre d’eau pure, ils n’en croient pas leur yeux, secouent la tête et s’en vont, comme s’ils me prenaient pour un fou jouissant d’une liberté de bouffon spécialement accordée par l’Etat.

PDF - 999.3 ko
© Laurent Margantin _ 23 février 2011

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)