Œuvres ouvertes

nombreuses leurs légendes

à Daniel Bourrion

nombreux ici ceux qui vivent dans un autre monde :

disent automne, saison qui n’existe pas

parlent de cerises et d’abricots, fruits qui n’existent pas

parlent de routes interminables, routes qui n’existent pas

racontent des histoires de terre blanche et froide, terre qui n’existe pas

parlent d’une nuit longue de six mois, nuit qui n’existe pas

parlent de villes-labyrinthe, villes qui n’existent pas

rêvent de lieux au-delà de l’océan, lieux qui n’existent pas

parlent d’une langue plus pure, langue qui n’existe pas :

nombreux ici ces hommes, nombreuses leurs légendes

© Laurent Margantin _ 7 avril 2011

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)