Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/oeuvreso/www/config/ecran_securite.php on line 283
Oeuvres Ouvertes : Montaigne

Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Extrait du chapitre 10 du Livre III des Essais

"Les hommes se donnent à louage. Leurs facultez ne sont pas pour eux ; elles sont pour ceux, à qui ils s’asservissent ; leurs locataires sont chez eux, ce ne sont pas eux. Cette humeur commune ne me plaist pas."

Extrait du chapitre II, Livre III

Autre extrait du chapitre 10 du Livre III

"Tout de mesme, qui abandonne en son propre, le sainement et gayement vivre, pour en servir autruy, prent à mon gré un mauvais et desnaturé party."

"La pauvreté des biens, est aisée à guerir ; la pauvreté de l’ame, impossible."

Troisième extrait du chapitre 11 du livre III

"Il n’est rien si soupple et erratique, que nostre entendement."

Deuxième extrait du chapitre 11 du Livre III.

"J’aime ces mots, qui amollissent et moderent la temerité de nos propositions : A l’avanture, Aucunement, Quelque, On dict, Je pense, et semblables"

"Ne cherchons pas des illusions du dehors, et incogneuës : nous qui sommes perpetuellement agitez d’illusions domestiques et nostres"

"Pensée tumultuaire et vacillante"

Premier extrait du chapitre 11 du Livre III.

"Je n’ay veu monstre et miracle au monde, plus expres, que moy-mesme : On s’apprivoise à toute estrangeté par l’usage et le temps : mais plus je me hante et me cognois, plus ma difformité m’estonne : moins je m’entens en moy."

Extrait du dernier chapitre des Essais : "A faute de memoire naturelle, j’en forge de papier".