Œuvres ouvertes

traduit par Philippe Chéron

A tire-d’aile au creux des vagues

L’Amérique latine est de nouveau d’actualité, et pour une autre raison que la violence, le trafic de drogue, les mafias, la corruption, las catastrophes naturelles. Non, cette fois c’est purement littéraire, comme cela devrait être plus fréquent : le prix Nobel vient d’être décerné à Mario Vargas Llosa (1936).
Les derniers écrivains latino-américains en date à l’avoir reçu sont Gabriel Garcia Marquez (Colombien) et Octavio Paz (Mexicain). C’est donc maintenant un Péruvien (nationalisé Espagnol dans les (...)

Une intéressante expérience vient de se dérouler dans un village au nom nahuatl difficile à prononcer et impossible à mémoriser si on ne l’a pas vu écrit auparavant : Ixtacuixtla. Situé près de la ville de Tlaxcala, à une heure et demie de Mexico vers l’est, il est aussi baptisé, platement mais pour faciliter les choses, San Felipe.
Un marathon de sculpture y a réuni six sculpteurs sur pierre provenant de divers pays pendant cinq semaines en mars et en avril. Chacun d’eux s’est attaqué à son bloc avec (...)

Présentation de Lêdo Ivo par Philippe Chéron dont nous avons donné à lire sa traduction de Requiem.

Lêdo Ivo est un poète brésilien que nous présenterons prochainement sur Oeuvres ouvertes. Merci infiniment à Philippe Chéron de nous avoir transmis, depuis le Mexique, sa traduction de ce magnifique poème (qui vient de paraître aux Editions L’Oreille du Loup, Paris, juin 2012, édition bilingue).

Lêdo Ivo est décédé fin décembre 2012, lors d’un séjour en Espagne.